Publié le 18 Décembre 2018

Photo Entreprendre en France2
Entreprendre en France

Partager l'article


Quels avantages peut-on encore y trouver et quels sont les principaux écueils à éviter ? Existe-t-il encore une solution qui permette de pérenniser son activité tout en étant protégé ? La société de portage entrepreneurial AUTONOMIA a sérieusement étudié le sujet.

À l’heure ou de plus en plus d’entrepreneurs sont contraints de mettre la clé sous la porte et de licencier leurs salariés, nous ne pouvons que nous interroger sur les raisons de ces fermetures. Les délocalisations, les taxes exorbitantes et le montant des charges patronales y sont certes pour beaucoup… mais ne justifient pas tout pour autant. 

Nous nous sommes d’ores et déjà penchés à maintes reprises sur les principaux statuts permettant de travailler en France.

Lequel privilégier ?

L’association ?

Toute activité peut être exercée sous forme associative. L’unique avantage que nous relevons tient au fait que les associations sont exemptées du paiement des impôts commerciaux. Il s’agit principalement de l’impôt sur les bénéfices et de la TVA. Cependant, il est à noter qu’une association devient imposable si les recettes de son activité annuelle dépassent le seuil de 62 250 € H.T. (montant 2018) ou si la rémunération de ses dirigeants est supérieure à 75 % du SMIC.

La société ?

Créer sa propre société est un véritable parcours du combattant, nous l’avons d’ores et déjà démontré maintes fois. Entre la SARL, l’EURL et/ou l’entreprise individuelle, les choix et les risques sont divers et variés. L’entreprise individuelle par exemple peut sembler attractive de prime abord de par la souplesse de sa formule. En effet, cette dernière ne nécessite ni capital, ni associé.
Par contre, sans avoir pris les dispositions nécessaires en amont, des pertes sur vos biens propres ne sont pas exclues. De plus, si vous omettez d’adhérer à un centre de gestion agréé, l’imposition sur le bénéfice vous reviendra à plus de 120 %...

La couveuse d’entreprise ?

Elle peut être une solution alternative pour toute personne physique jouissant de tous ses droits de gestion. Elle s’adresse à tout corps de métier (conseil, communication, informatique, service aux entreprises et aux particuliers), à l’exclusion des activités réglementées (avocats, médecins, infirmiers, etc…). La couveuse d’entreprise permet essentiellement de tester son activité sur le terrain. Vous serez dirigé vers le « CAPE » (Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise) qui se présente comme l’unique contrat légal pour le test de son activité. Il est signé pour une durée initiale maximale de douze mois, renouvelable deux fois. Bien que la protection sociale et certaines facilités soient attrayantes, les limites et inconvénients pointent rapidement le bout de leur nez.
Outre une participation aux frais de gestion d’environ 10 % qui est prélevée sur le chiffre d’affaires H.T., ce dernier est bloqué sur le compte bancaire de la couveuse durant toute la durée du test et ne peut être utilisé que pour le remboursement des frais professionnels.

Force est de constater qu’aujourd’hui plus que jamais, les sociétés, les entrepreneurs indépendants en freelance et les dirigeants vivent un véritable enfer fiscal. Le tant décrié RSI (Régime Social des Indépendants) a déjà eu raison de bien trop d’entrepreneurs. La crise de l’emploi est actuellement de telle envergure qu’il faut songer à se diriger vers un emploi autonome et sécurisé.

Le portage ?

La meilleure solution semble encore une fois se diriger vers le portage salarial. Bien que ce dernier soit englué depuis juillet 2017 en raison de l’émergence d’une convention collective fortement décriée… AUTONOMIA a là encore su trouver une solution supplémentaire, à savoir le portage entrepreneurial qui permet à tout un chacun d’exercer en toute liberté et sécurité !

Saviez-vous que plus de 15 000 travailleurs indépendants exercent de manière pérenne via le dispositif du portage entrepreneurial?

Saviez-vous que nous comptabilisons plus de 1 000 inscriptions en l’espace de 10 ans et que le portage entrepreneurial a de plus en plus le vent en poupe ?

POURQUOI ?

La réponse est simple : la liberté d’exercice et la sécurité à tous les niveaux sont la clé du succès et de la notoriété grandissante d’AUTONOMIA !

Quelques avantages du portage entrepreneurial :

  •      Aucune création d’entreprise
  •      Pas de charges si pas de chiffre d’affaires
  •      Régime de Sécurité Sociale
  •      Bulletin de paie mensuel
  •      Inscription et démarrage en 48 heures
  •      ...

Tableau comparatif des statuts

Pour toute question ou renseignement complémentaire :

Téléphone : 03.89.70.11.46 (Horaires : 8h30-12h / 13h30-17h)
E-mail : contact@autonomia-france.com

Notre plume : Patricia FLECK


Partager l'article



Se tenir informé, en temps réel et en un seul clic, des événements qui font l'actualité du portage salarial et du portage entrepreneurial.

Articles, dossiers, avis, interviews, informations et documentations relatant les événements dans le domaine de l'emploi, la création d’entreprise, le portage salarial et les nouvelles solutions pour entreprendre.

CATEGORIES