Publié le 14 Août 2013

Photo Entrepreneurs: Après l'hécatombe promise, quelle est la solution ?2
Entrepreneurs: Après l'hécatombe promise, quelle est la solution ?

Partager l'article


Créé en 2009 pour encourager la création d'entreprises, le régime de l'auto-entreprise permet à des salariés, chômeurs, retraités ou étudiants de développer une activité principale ou complémentaire avec des démarches simplifiées. La France compte près de 900.000 auto-entrepreneurs, un régime qui fonctionne bien mais qui suscite des interrogations sur la pertinence des nouvelles modalités souhaitées par le gouvernement.

La limitation du chiffre d’affaires à 19 000 euros par an (1583€ par mois) pour les activités de services et à 47 500 euros (3958€ par mois) pour les activités de ventes peut vite être atteintes.

Si les auto-entrepreneurs dépassent ces plafonds, ils basculeront automatiquement dans un régime classique, l'entreprise individuelle (la plus taxée en Europe avec un taux de charge à 46,3%).
Sans formation, ni soutien, la majorité d’entre eux vont aller dans le mur face au casse-tête administratif de nos institutions qui gèrent le régime des indépendants. On va assister à une hécatombe et à une défaillance des entreprises qui vont sans aucun doute développer le travail dissimulé. Pour échapper à la bascule automatique vers les régimes classiques incompréhensibles, plus contraignants, les auto-entrepreneurs ne déclareront plus qu’une partie de leur chiffre d’affaires.

Le gouvernement annonce que les auto-entrepreneurs bénéficieront d’un contrat de développement de l’entrepreneuriat via un accompagnement. Les chambres consulaires et certains réseaux d’accompagnement (sponsorisé par l'État et les conseils généraux) se réjouissent de cette proposition qui ne sera certainement pas gratuite.

Quels conseils, quelles solutions donnez aux auto-entrepreneurs qui s’inquiètent ?

Il y a toujours eu des réformes (autant que de ministres) et il y en aura toujours. Concrètement les nouvelles mesures ne devraient pas  être applicables immédiatement, de nouveaux ajustements verront certainement le jour.
La solution du portage salarial semble être le meilleur compromis pour conserver son indépendance tous en étant pris en charge professionnellement sans investissement prématuré.


Qu’est-ce que le portage salarial ?

Entrée au Code du travail en 2008 par le biais de l’article L.1251-64, cette activité se caractérise par la mise en œuvre d’une relation triangulaire entre le porté, la société de portage salarial et l’entreprise cliente. La société de portage salarial a pour rôle de gérer la partie administrative, comptable et juridique de son activité et de lui fournir un ensemble de services en fonction des besoins de chacun.
La société de portage salarial AUTONOMIA à accompagné plus de 5200 projets avec un dénominateur commun avec celui de l'auto-entreprise:

Pas de chiffre d'affaires = Pas de charge.


La société AUTONOMIA, société familiale spécialisée dans le portage multi-activités et membre du principal syndicat de portage salarial français l'U.N.E.P.S (l'Union Nationale des Entreprises de Portage Spécialisées) qui répond aux besoins de tous professionnels qui font le choix de l'autonomie mais également aux besoins des entreprises.


Partager l'article



Se tenir informé, en temps réel et en un seul clic, des événements qui font l'actualité du portage salarial et du portage entrepreneurial.

Articles, dossiers, avis, interviews, informations et documentations relatant les événements dans le domaine de l'emploi, la création d’entreprise, le portage salarial et les nouvelles solutions pour entreprendre.

CATEGORIES