Publié le 10 Mai 2012

Photo Choisir sa société de portage salarial2
Choisir sa société de portage salarial

Partager l'article


Société de portage salarial: FAITES LE BON CHOIX !

Compromis idéal entre la liberté d'être à son compte et le confort du salarié, le portage salarial séduit. Débutez une activité à son compte, sans délai, sans investissement personnel et sans mettre en jeu son patrimoine. Contournez les lourdes formalités administratives, telles que les frais d'immatriculation, les déclarations URSSAF ou encore le suivi de la facturation client, pour vous consacrer exclusivement à vos missions et à la prospection.
Fonctionnez comme un indépendant, avec l'exclusivité de son portefeuille de clients sans prendre le risque de dépôt de bilan.Telles sont les principales motivations qui poussent de plus en plus de consultants indépendants (environs 30 000) à recourir à une société de portage salarial. Mais le marché est hétérogène et les offres très différenciées.
 
Quelques critères à prendre en considération pour bien choisir : 

LA CONVENTION COLLECTIVE : 

Celle ci permet d'avoir un cadre de repère sur les règles à appliquer envers le salarié porté.
A ce jour il n'y a aucune convention collective pour le portage salarial, c'est donc le droit commun qui s'applique.

LE SYNDICAT PROFESSIONNEL : 

Il est important qu'une société de portage salarial adhère à un syndicat. Aujourd'hui, ils sont au nombre de trois : l'UNEPS, la FENPS et le SNEPS. L'adhésion à l'un des syndicats oblige les sociétés de portage salarial à appliquer la charte déontologique défini par le syndicat auprès du porté. C'est un gage de sérieux et de qualité.

LA PROTECTION SOCIALE

La couverture sociale du régime général des salariés est de 70 % pour beaucoup de société de portage salarial. Certaines sociétés vous permettent d'acquérir des droits supplémentaires (90 %) grâce à un siège social local (régime Alsace-Moselle). Il est important de bien vérifier le ratio protection et salaire.

LE TYPE DE CONTRAT DE TRAVAIL :

Cela va du CDD au CDI, voire des contrats de chantier (sorte de CDD qui vous couvre le temps de la mission mais pas celui de la prospection). Évitez les sociétés de portage salarial qui ne proposent que du CDD. De nos jours, tout le monde sait, qu'un CDD n'ouvre aucune porte pour des financements auprès des banques par exemple.

LE MINIMUM DE FACTURATION OU CHIFFRE D'AFFAIRES :

Méfiez-vous des sociétés de portage salarial qui vous imposent une facturation ou un chiffre d'affaires minimum.
Les personnes qui optent pour le portage salarial recherchent l'indépendance et l'autonomie. On doit donc être libre de pouvoir fixer soi-même son prix de vente ou son taux horaire. De plus, un prix ou taux de facturation ne se détermine pas en fonction de la société de portage salarial mais en fonction du marché sur lequel vous vous trouvez, d'où l'importance de faire de la veille concurrentielle.

LA CLIENTÈLE :

Certaines activités peuvent vous amener à travailler avec tout type de clients : sociétés, entreprises, administrations, collectivités, associations ainsi que des clients PARTICULIERS. Beaucoup de sociétés de portage salarial ne veulent pas entendre parler de clients particuliers.
La raison essentielle : Elles ont peur de ne pas être payées. De plus, cela ne les intéressent pas de facturer de petits montants. Là encore, on entrave votre LIBERTÉ et votre AUTONOMIE en vous imposant une typologie de clientèle.

LES FRAIS DE GESTION :

Même si cela n'est pas un critère déterminant, il mérite qu'on lui prête attention. Les frais de gestion vont de 15 % à 5 %. La moyenne étant de 10 %, privilégiez donc celles qui se situant à 10 % voir en dessous.
Ceci dit ce n'est pas un critère déterminant, t parce que vous pouvez avoir des frais de gestion de 6 % et vous retrouvez avec un salaire net de 48 ou 49 % de votre facturation HT. A l'inverse, des frais de gestion à 9 %, vous donneront un salaire net de 51 ou 52 %. Il est donc important de vérifier le ratio entre les frais de gestion et le pourcentage du salaire net reversé. Méfiez-vous de certaine société de portage salarial qui font un réajustement en fin d'année, cela vous évitera des surprises.

LE SALAIRE :

Comme exposé dans les frais de gestion, faites d'abord une simulation de salaire, et préoccupez-vous davantage de ce qui va revenir dans votre poche.
N.B. : Les sociétés de portage salarial ne cotisent pas aux ASSEDIC. Donc elles ne doivent pas les inclure dans les charges au moment du calcul de votre salaire. Si c'est le cas vous pourrez demander le remboursement intégrale des charges ponctionnées si votre Pôle Emploi refuse de vous indemniser.

LES CONDITIONS DE VERSEMENT DE SALAIRE :

3 possibilités peuvent être proposées : 

  •  A RÉCEPTION DU RÈGLEMENT CLIENT : La solution la plus logique, votre salaire vous sera versé lorsque la société de portage salarial aura encaissé le règlement client. Si votre client règle un mois après, vous êtes 2 mois sans revenu. Il est donc important de bien négocier auparavant avec votre client les modalités de règlement.
  • SALAIRE MINIMUM CONVENTIONNEL + COMPLÉMENT A RÉCEPTION DU RÈGLEMENT CLIENT : Il n'y a à ce jour aucune convention collective se rapportant à des obligations en matière de traitement de salaire sauf pour les sociétés de portage salarial faisant partie d'une convention du type SYNTEC (non approprié aux métiers du portage salarial dans sa totalité).
  •   INDÉPENDAMMENT DU RÈGLEMENT CLIENT : Quoi qu'il arrive, la société de portage vous verse l'intégralité de votre salaire, qu'elle ait reçu le règlement du client ou non. Cela peut vous conforter dans la solidité de la société de portage, mais cette option est très rarement gratuite. N'oublions pas que les sociétés de portage salarial ne sont pas des banques, elles ne peuvent pas éternellement pratiquer des avances sur règlement.(risque de faillite)

RECOUVREMENT :

Vérifiez bien qu'en cas de retard ou défaut de paiement, c'est bien la société de portage salarial qui se charge du recouvrement et que des frais ne vous seront pas imputés en cas de contentieux. Ce n'est pas vous qui facturé, il est donc parfaitement logique que la société de portage salarial procède au recouvrement jusqu'à son terme. Pour se sécuriser, demandez un acompte du client en début de contrat de prestation.

SERVICES ANNEXES :

Un petit plus qui peut être agréable, par la mise à disposition de services de communications, d'un compte pro internet sur le site de la société de portage salarial avec votre adresse mail téléphone et disponibilité horaire, etc...


La société AUTONOMIA est une marque française de portage salarial située dans le département du Haut-Rhin. En choisissant cette société familiale, vous optez pour l'autonomie professionnelle avec la meilleur couverture sociale de France. Cette société de gestion salarial joue la transparence avec des frais de gestion compris entre 10 et 3 % et une rémunération net entre 50 % et 54 % du chiffre d'affaires hors taxe.
La société AUTONOMIA c'est un accueil agréable par des professionnels et une équipe à votre écoute en permanence.

AUTONOMIA est membre de L'UNEPS, présidée par madame Londé (ex-fondatrice du FNEPS) qui est l'organisme qui défend le mieux ses salariés auprès de l'état pour une reconnaissance équitable du portage salarial. Madame Londé a été récemment nommée par le Président de la République au grade de Chevalier dans l'ordre national du mérite. Cette prestigieuse distinction récompense son engagement fidèle pour la reconnaissance du portage salarial en France et les portés salariés français en exercice.

Informations: http://www.autonomia-france.com/

contact@autonomia-france.com


Partager l'article



Se tenir informé, en temps réel et en un seul clic, des événements qui font l'actualité du portage salarial et du portage entrepreneurial.

Articles, dossiers, avis, interviews, informations et documentations relatant les événements dans le domaine de l'emploi, la création d’entreprise, le portage salarial et les nouvelles solutions pour entreprendre.

CATEGORIES